L’Empire de Kemet

Il avait entendu de nombreuses histoires sur ce phénomène. C’était l’un des sujets préférés de sa mère. Quand il était enfant, elle lui avait parlé de l’air de la terre mère. De ce sentiment de puissance permanente qui y régnait. Forgée par les dieux à l’aube des temps, Kemet était née dans l’Océan Primordial et en avait conservé une partie. Chaque arbre, chaque pierre et chaque grain de sable était imprégné de magie.

Carte ©Tiphs

Bienvenue dans l’Empire de Kemet !

Kemet est le berceau de l’humanité et le cœur de la magie. C’est ici que les dieux ont décidé de s’installer à leur sortie du Noun, l’Océan primordial à l’origine de toute chose.
Râ a créé cette terre à partir de sa propre essence et en a fait son Royaume, le centre de l’univers. Petit à petit, ses enfants divins ont apporté leur pierre à l’édifice de la Création avant de se tourner vers leur plus belle réussite : l’humanité.

Après des siècles à gouverner Kemet, les dieux décident finalement de se retirer pour s’en retourner à leur propre monde. Les hommes prennent le contrôle du Royaume. Pour les guider, Râ décide de leur laisser la magie et le don de la prêtrise. 
Les magiciens se chargeront d’assurer la présence divine sur terre et de maintenir l’ordre et la paix tandis que les prêtres veilleront à la connexion perpétuelle entre les mortels et les immortels.

Kemet prospère. Les Pharaons se succèdent — bâtisseurs ou conquérants — et, petit à petit, ils agrandissent le Royaume. De guerres en conquêtes et explorations, ils repoussent les frontières. Au-delà du Delta du fleuve et par-dessus les premières cataractes, ils se lancent à la conquête de l’inconnu.
Le Royaume d’origine devient alors la terre mère d’un Empire colossal en formation. Les Koushites du Sud seront les premiers à se rallier à cette nouvelle puissance. Puis viendront les Cananéens dans les Régions désertiques du Nord et enfin les Pountites, très au Sud, là où le fleuve se sépare en deux.

Kemet est au sommet de sa puissance, ses adversaires potentiels plient devant son aura et aucun n’ose tenter de s’en prendre à elle.
Les magiciens font vivre cet univers enchanté et les dieux sont satisfaits. Ils ont bien choisi. Le monde est beau et s’épanouit dans les couleurs de la Maât, la justice universelle. Rien ni personne ne peut atteindre Kemet et ses Pharaons. 

Rien. Sauf peut-être cette ombre, loin derrière l’horizon.
Elle a observé la création du monde, a étudié l’évolution des hommes et l’expansion de l’Empire. Elle n’a qu’un but et elle est prête à tout pour l’atteindre.
Elle attend son heure, tapie dans les ténèbres. Tel un serpent, elle ressert ses anneaux autour de sa proie. 
Bientôt, elle pourra frapper.
Bientôt, Kemet lui appartiendra.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s